Cela fait quelques décennies que la chaudière électrique est devenue populaire auprès des particuliers, notamment grâce à son excellent rendement. C’est un système de chauffage qui utilise de l’électricité, d’où une grosse consommation d’énergie. C’est pourquoi il est surtout intéressant de l’utiliser comme chaudière d’appoint ou pour une courte durée seulement. Toutefois, avant de faire votre choix sur le modèle adéquat, il faudrait que vous sachiez comment l’appareil fonctionne.

Le fonctionnement d’une chaudière classique

chaudières électriquesQu’importe le type de chaudière que vous utilisez à votre domicile, le principe est le même, c’est de produire de la chaleur à partir d’une source d’énergie qui peut être du gaz, du bois, du fioul ou de l’électricité. Comme son nom l’indique clairement, la chaudière électrique fonctionne à l’électricité. Concernant les modèles classiques, ils comprennent des résistances électriques immergées qui vont chauffer l’eau.

La chaudière classique comprend une cuve constituée de deux valves. La première valve permet à l’eau chaude de sortir lorsque celle-ci monte, tandis que c’est par la deuxième valve que l’eau froide peut entrer pour remplir la cuve. L’eau chaude va ensuite pénétrer dans le circuit de chauffage central qui va la distribuer à travers les radiateurs ou par un plancher chauffant. C’est de cette manière que la chaleur est transmise à travers les pièces de la maison. Si vous pensez choisir un modèle mixte, la chaudière pourra aussi servir à fournir de l’eau chaude sanitaire. Dans le cas contraire, l’utilisation d’un chauffe-eau électrique ou thermodynamique sera de mise. Vous aurez ainsi un réservoir pouvant stocker jusqu’à 300 litres d’eau afin de jouir d’eau chaude à disposition.

Zoom sur le fonctionnement des autres types de chaudière

A part la chaudière électrique dite « classique », d’autres modèles sont aussi disponibles sur le commerce et chacun d’entre eux a son mode de fonctionnement. De plus en plus de personnes optent actuellement pour la chaudière à induction. Telles que les plaques de cuisson à induction, son mode de fonctionnement est très simple à comprendre. Etant en contact avec du métal, un électroaimant fournit de la chaleur qui arrive ensuite jusqu’à un liquide caloporteur.

Par la suite, ce liquide réchauffe l’eau par le biais d’un échangeur à plaques. D’une autre part, vous pourrez aussi opter pour une chaudière ionique. Encore peu utilisée, elle est caractérisée par la présence d’un ioniseur qui est à l’origine du chauffage de l’eau. En effet, il va entraîner le mouvement des ions. Grâce à lui, des électrons seront ôtés ou ajoutés aux molécules afin de produire de l’énergie. C’est cette énergie qui fournira ensuite de la chaleur pour chauffer un liquide caloporteur, comme pour la chaudière à induction.

En général, le liquide caloporteur utilisé est du bicarbonate dilué. La chaleur émise est ensuite diffusée à travers l’eau du circuit. Il est aussi courant que l’utilisation de la chaudière électrique soit alternée avec celle d’un autre type de chaudière comme la chaudière à gaz ou à bois. Cela permet ainsi de consommer moins d’énergie, surtout si votre maison est assez vaste.